Catégories
Actualités

La Provence du 31 juillet 2020

Planètes, étoiles, robots… on saura tout sur l’espace

Dans les séances ludiques et didactiques pour tous au planétarium Peiresc

La Provence du 31 juillet 2020

Malgré le contrecoup du confinement, les séances du planétarium font salle comble durant la période estivale.

« Nous avons 47 fauteuils dans la salle. Un dôme de 8 mètres de diamètre avec un projecteur de simulation qui permet de reproduire la voûte céleste en y introduisant des photos et des vidéos sur l’astronomie. Si en ce moment les réservations vont bon train, nous restons dans l’expectative de septembre si les écoles annulent les sorties… », explique Thomas, en charge de l’accueil et de l’animation des séances.

Ouvertes à tout public, elles se tournent vers plusieurs thématiques : Les robots de l’espace, Notre amie la Lune, Les astronautes, Les planètes, Les étoiles filantes.

Si les parents redécouvrent quelques notions lointaines, les enfants, remplis de curiosité, interagissent avec Thomas qui pose des questions durant la projection : « Pourquoi envoie-t-on des robots dans l’espace ? Que peut-on explorer ? Sommes-nous dans l’espace ? » Dans la salle, les réponses non dénuées de logique fusent : « On envoie des robots dans les planètes où il y a des gaz, car les humains ne peuvent pas y aller. » ; « On envoie des robots sur Mars car nous-même, on ne peut pas y poser les pieds, il y a trop de poussière… » Lors de ces séances didactiques, les enfants apprennent à reconnaître les planètes, observer et lire la carte du ciel : Mars la planète rouge, Pluton la planète naine…

Pour tout savoir sur les planètes et l’espace

On y constate que « La lune ce n’est pas que la nuit », on apprend à y reconnaître une ceinture d’astéroïdes et on suit aussi l’actualité. Thomas annonce l’envoi du nouveau robot Rover « Perseverance » vers la planète Mars, parti de Floride hier, et qui ne se posera sur la planète rouge qu’à la fin du mois de février 2021. Cette immersion totale qui incite à s’attarder plus souvent à l’heure du crépuscule, lorsque la lumière du soleil disparaît petit à petit et que les animaux nocturnes se font entendre. Belle sortie en famille donc, qui suscitera peut-être des vocations d’astronautes, mais dont tout le monde ressortira des étoiles plein les yeux.

Olivia de VILLENEUVE